Pexels
Intelligence artificielle

Les géants du web unissent leurs forces dans l'intelligence artificielle (IA)

Google, IBM, Microsoft, Amazon et Facebook ont décidé de mettre leur rivalité de côté. Les cinq entreprises se sont associées afin de mener des recherches, recommander de bonnes pratiques et mettre en commun les résultats de leurs travaux sur l’Intelligence Artificielle.

Les cinq géants du web ont officiellement intégré, le 28 septembre, l’organisation à but non-lucratif « Partnership on Artificial Intelligence to Benefit People and Society » (Partenariat pour l’Intelligence Artificielle au Bénéfice des Citoyens et de la Société en bon français). Cette nouvelle association repose sur huit commandements instaurant une éthique dans ce domaine controversé : informer le grand public et répondre à ses interrogations, protéger la confidentialité et la sécurité des individus et de leurs données, s’assurer que les communautés de recherche et d’ingénierie de l’IA demeurent socialement responsables, sensibles et engagées… Il est également prévu que les membres-fondateurs partagent leurs informations avec des tiers, parmi lesquels des universitaires, des groupes de défense des utilisateurs et des experts de l’industrie. En aucun cas, le partenariat ne devra faire pression sur les gouvernements et les décideurs politiques ou économiques, du moins c’est ce qu’il affirme, mais il a tout de même pour objectif de les « éduquer », au même titre que le grand public…

Une décision qui intervient dans un contexte de méfiance accrue vis-à-vis des algorithmes. Le célèbre astrophysicien britannique Stephen Hawkings fut un des premiers à tirer la sonnette d’alarme : « Limités par une lente évolution biologique, les humains ne pourraient pas rivaliser et seraient dépassés face à des robots intelligents. » Selon lui, l’avènement d’IA complexes pourrait même mettre fin à l’humanité. Rien que ça. Bill Gates, Elon Musk et d’autres personnalités éminentes de la science sont de cet avis.

L’Intelligence Artificielle envahit chaque jour un peu plus nos smartphones et même si on est encore loin encore du scénario catastrophe d’I,Robot, il est indispensable de réfléchir aux enjeux et aux évolutions de ces technologies. Les entreprises en pointe dans ce domaine sont conscientes des complications potentielles auxquelles nos sociétés pourrait être confrontées si elles perdaient le contrôle. Et si elles mettent au point des systèmes pour se protéger, comme le bouton d’arrêt d’urgence de l’IA de Google, elles investissent énormément dans ce domaine, qui n’appartiendra bientôt plus à la science-fiction. Pourra-t-on avoir une discussion philosophique avec Siri un jour ? Sûrement, mais Apple n’a pas rejoint le club des 5. Une question d’éthique, peut-être…

The good concept store A découvrir dans le concept store