Maurizio Pesce

Volkswagen mise sur la Chine pour ses voitures électriques

Volkswagen pense à s’associer avec China Anhui Automobile pour la fabrication de ses futurs véhicules électriques. Consolider un marché qui lui sourit, c’est certainement ce que cherche le constructeur allemand encore englué dans le scandale des rejets de CO2…

Volkswagen a signé un mémorandum d’entente (une sorte de pré-contrat dans lequel les parties se mettent d’accord sur les modalités d’une association) avec la China Anhui Automobile pour un futur partenariat. C’est la compagnie publique chinoise qui l’a déclaré dans un communiqué, ajoutant qu’elle avait bon espoir de finaliser l’opération en début d’année prochaine. Au cœur du pacte, se trouve la construction de modèles électriques pour VW, le plus gros vendeur de voitures étranger du pays.

La Chine seule représente un tiers des ventes du constructeur allemand (3,5 millions de véhicules en 2015), la volonté de Volkswagen de renforcer les liens avec l’Empire du milieu tombe donc sous le sens. Cependant, encore empêtré dans le scandale des moteurs truqués, VW devra au préalable passer devant la commission chinoise pour la régulation des émissions de CO2. Une autorité de plus en plus stricte, qui pourrait de plus faire du zèle, quelques jours après la ratification par la Chine des Accords de Paris…

 

The good concept store A découvrir dans le concept store